HISTOIRE DU CANAL DU MIDI

L'œuvre du Canal du Midi est extraordinaire par son envergure, l'ingéniosité de son système d'alimentation et par le nombre de travaux titanesques réalisés sur la courte période de sa construction.

En 1789, les révolutionnaires débaptisent le Canal Royal en Languedoc en Canal du Midi, plus populaire et démocratique.

Les canaux du Midi connaîtront leur premier déclin lorsqu'ils seront mis en fermage dans les mains de la Compagnie des Chemins de fer du Midi. En 1898, l'état reprend possession de ces canaux, il légifère et lie les canaux en un seul et unique canal. Désormais indissociablement liés, ils porteront le nom de Canal d'entre Deux Mers, pour devenir dans les années 90, le Canal des Deux Mers.

Le Canal de Garonne a été ouvert à la navigation entre Toulouse, Montech et Montauban à la fin de 1844. Après quoi, il atteignit successivement Moissac en 1845, Agen en décembre 1849, La Baïse en 1852 et son terminus à Castets en Dorthe le 1er avril 1856

Le Canal a été un formidable vecteur de communication, de transports et de développement économique, entre l'Est et Ouest, la Méditerranée et l'Océan, durant les 300 ans de son histoire. Les vins et les céréales ont été de tout temps, liés à la vie du Canal.

En 1925, l'avènement du moteur et des pétroliers viennent bouleverser l'organisation du petit peuple batelier du Canal. Depuis Pierre Paul Riquet, les patrons de barques (barques pontées ou barques de poste) vivent en maîtres après Dieu et Riquet, sur le Canal. Bateliers à bord de sapines ou de coutrillons ont sillonné sans relâche tout le bassin fluvial du Sud

 

Ecluse de Renneville sur le Canal du Midi

Cette voie d’eau, imaginée par l’ingénieur Pierre-Paul Riquet, comporte des ouvrages remarquables qui lui confèrent un intérêt patrimonial exceptionnel. Son importance est maintenant reconnue au niveau international. L’Unesco a, en effet, décidé de classer le Canal du Midi parmi les 469 sites du patrimoine mondial de l’humanité.

Ce prestigieux label est le résultat d’un combat collectif d’une Région qui a tenu à faire reconnaître l’un de ses fleurons.

Le Canal du Midi court sur 240 kilomètres entre l’étang de Thau, près de Sète, et Toulouse.
Il est prolongé jusqu’à l’Atlantique par le canal latéral à la Garonne sur 193 kilomètres.

Chiffres clés

  • 1681 inauguration
  • 1996 inscription au patrimoine mondial de l’Unesco
  • 2 m profondeur
  • 12 ans durée des travaux
  • 328 ouvrages d’art (dont 63 écluses, 126 ponts, 55 aqueducs, 7 ponts-canaux et 6 barrages)
  • 45 000 platanes et cyprès plantés le long des berges.

Le Canal du Midi
Le biterrois Pierre Paul RIQUET, fermier général des Gabelles (impôt sur le sel) de la Province de Languedoc, est âgé de cinquante ans lorsqu’il décide, sur le conseil de Monseigneur Bourlemont, archevêque de Toulouse et ami, d’écrire à Colbert, le ministre des bâtiments de Louis XIV, pour lui exposer son projet de creusement de l’actuel Canal du Midi.
La réalisation de ce projet est rendue possible grâce au génie de Pierre Paul RIQUET. Personne jusqu’à lui n’avait trouvé de solution au problème crucial de son alimentation en eau. La difficulté principale venait du fait que le Canal Royal du Languedoc comme il était appelé à l’époque moderne, est un canal à bief de partage, autrement dit, il franchit le seuil de partage des eaux des bassins hydrographiques de l’Océan Atlantique et de la Mer Méditerranée, situé à Naurouze à 189 mètres d’altitude. RIQUET a eu l’idée, aidé par Campmas, fontainier de Revel, de capter les eaux des ruisseaux de la Montagne Noire et de
les conduire jusqu’à Naurouze par un système de rigole et de bassins de provision. Après démonstration du système par le creusement d’une rigole d’expérimentation, les travaux commencent en 1667 et se terminent en 1681. 12.000 ouvriers ont été nécessaires à la réalisation de ce canal. Pierre Paul RIQUET meurt en 1680; il ne verra pas son oeuvre entrer en fonction. Le canal a été modifié au cours du temps et en partie dés son achèvement par Vauban qui apporta certaines modernisations comme par exemple la construction du pont
canal de Cesse. Un siècle plus tard, il lui fut même greffé une dérivation qui prendra le nom d’embranchement de la Nouvelle. Elle est composée du Canal de la Robine et du Canal de Jonction et relie le Canal du Midi au niveau de Sallèles d’Aude à Port La Nouvelle

- See more at: http://www.plan-canal-du-midi.com/le-canal/histoire/#sthash.83IPur7G.dpuf

Cette voie d’eau, imaginée par l’ingénieur Pierre-Paul Riquet, comporte des ouvrages remarquables qui lui confèrent un intérêt patrimonial exceptionnel. Son importance est maintenant reconnue au niveau international. L’Unesco a, en effet, décidé de classer le Canal du Midi parmi les 469 sites du patrimoine mondial de l’humanité.

Ce prestigieux label est le résultat d’un combat collectif d’une Région qui a tenu à faire reconnaître l’un de ses fleurons.

Le Canal du Midi court sur 240 kilomètres entre l’étang de Thau, près de Sète, et Toulouse.
Il est prolongé jusqu’à l’Atlantique par le canal latéral à la Garonne sur 193 kilomètres.

Chiffres clés

  • 1681 inauguration
  • 1996 inscription au patrimoine mondial de l’Unesco
  • 2 m profondeur
  • 12 ans durée des travaux
  • 328 ouvrages d’art (dont 63 écluses, 126 ponts, 55 aqueducs, 7 ponts-canaux et 6 barrages)
  • 45 000 platanes et cyprès plantés le long des berges.

Le Canal du Midi
Le biterrois Pierre Paul RIQUET, fermier général des Gabelles (impôt sur le sel) de la Province de Languedoc, est âgé de cinquante ans lorsqu’il décide, sur le conseil de Monseigneur Bourlemont, archevêque de Toulouse et ami, d’écrire à Colbert, le ministre des bâtiments de Louis XIV, pour lui exposer son projet de creusement de l’actuel Canal du Midi.
La réalisation de ce projet est rendue possible grâce au génie de Pierre Paul RIQUET. Personne jusqu’à lui n’avait trouvé de solution au problème crucial de son alimentation en eau. La difficulté principale venait du fait que le Canal Royal du Languedoc comme il était appelé à l’époque moderne, est un canal à bief de partage, autrement dit, il franchit le seuil de partage des eaux des bassins hydrographiques de l’Océan Atlantique et de la Mer Méditerranée, situé à Naurouze à 189 mètres d’altitude. RIQUET a eu l’idée, aidé par Campmas, fontainier de Revel, de capter les eaux des ruisseaux de la Montagne Noire et de
les conduire jusqu’à Naurouze par un système de rigole et de bassins de provision. Après démonstration du système par le creusement d’une rigole d’expérimentation, les travaux commencent en 1667 et se terminent en 1681. 12.000 ouvriers ont été nécessaires à la réalisation de ce canal. Pierre Paul RIQUET meurt en 1680; il ne verra pas son oeuvre entrer en fonction. Le canal a été modifié au cours du temps et en partie dés son achèvement par Vauban qui apporta certaines modernisations comme par exemple la construction du pont
canal de Cesse. Un siècle plus tard, il lui fut même greffé une dérivation qui prendra le nom d’embranchement de la Nouvelle. Elle est composée du Canal de la Robine et du Canal de Jonction et relie le Canal du Midi au niveau de Sallèles d’Aude à Port La Nouvelle

- See more at: http://www.plan-canal-du-midi.com/le-canal/histoire/#sthash.83IPur7G.dpuf

Histoire

epanchoir1

Cette voie d’eau, imaginée par l’ingénieur Pierre-Paul Riquet, comporte des ouvrages remarquables qui lui confèrent un intérêt patrimonial exceptionnel. Son importance est maintenant reconnue au niveau international. L’Unesco a, en effet, décidé de classer le Canal du Midi parmi les 469 sites du patrimoine mondial de l’humanité.

Ce prestigieux label est le résultat d’un combat collectif d’une Région qui a tenu à faire reconnaître l’un de ses fleurons.

Le Canal du Midi court sur 240 kilomètres entre l’étang de Thau, près de Sète, et Toulouse.
Il est prolongé jusqu’à l’Atlantique par le canal latéral à la Garonne sur 193 kilomètres.

- See more at: http://www.plan-canal-du-midi.com/le-canal/histoire/#sthash.83IPur7G.dpuf

Histoire

epanchoir1

Cette voie d’eau, imaginée par l’ingénieur Pierre-Paul Riquet, comporte des ouvrages remarquables qui lui confèrent un intérêt patrimonial exceptionnel. Son importance est maintenant reconnue au niveau international. L’Unesco a, en effet, décidé de classer le Canal du Midi parmi les 469 sites du patrimoine mondial de l’humanité.

Ce prestigieux label est le résultat d’un combat collectif d’une Région qui a tenu à faire reconnaître l’un de ses fleurons.

Le Canal du Midi court sur 240 kilomètres entre l’étang de Thau, près de Sète, et Toulouse.
Il est prolongé jusqu’à l’Atlantique par le canal latéral à la Garonne sur 193 kilomètres.